Exercice autocorrectif.

Question : "Quelle conceptualisation la théorie psychanalytique fait-elle de la notion de maladie ? Sur quels concepts s'appuie-t-elle pour la prendre en charge ?

Comme je n'ai pas de corrigé en vue, je préfère suivre de près mon volume de cours, un dictionnaire et des documents trouvés sur Internet.

Références :
- Pedinielli, J-L, 2006, "les théories", in Montreuil, M. et Doron, J., Psychologie clinique et psychopathologie - Nouveau cours de psychologie Licence, Paris : PUF, p.16
- Grand dictionnaire de la psychologie, éd. Larousse, 2007
- site http://psychiatriinfirmiere.free.fr avec le dossier "mécanismes de défense"

__________

"L'origine de la maladie [...], explique Pedinielli J-L (2006), est à découvrir dans les conflits inconscients du sujet et celle-ci possède un sens". Suivent des explications sur les phases d'élaboration de la maladie et des moyens de lutter contre :
- troubles de la constitution du moi qui rend difficile l'accès à l'identité, à l'autonomie, à la séparation et au désir. (psychose dès les premiers mois, névrose liée à l'Oedipe).
- modification interne ou externe entraîne un conflit, rupture de l'équilibre protecteur antérieur, avec réapparition de l'angoisse.
- pour lutter contre l'angoisse, utilisation de systèmes de défense.
- une fois symptôme installé, d'autres mécanismes. (Mais le cours reste flou là-dessus...)

Les concepts pour la prise en charge de la maladie seraient, je le suppose, ces "systèmes de défense" cités dans le troisième point. Le cours en liste plusieurs : je les ai repris et défini à l'aide du dictionnaire cité plus haut.  Le site psychiatriinfirmiere.free.fr en cite davantage et les classent. Je reprends l'ensemble des termes et ce classement.

_____

Le mécanisme de défense est un processus de défense élaboré par le Moi sous la pression du Surmoi et de la réalité extérieure qui permet de lutter contre l'angoisse. Ces mécanismes psychiques préservent le MOi et le protègent aussi des exigences pulsionnelles du ça.

Ces protections se subdivisent en :
protections autistiques (protections psychiques élémentaires de l'enfant confronté très tôt à la peur de mourrir)
mécanismes de défense psychotiques (archaïques, concernent une relation objectale non génitalisée)
mécanismes de défenses élaborés ou névrotiques.

- protections autistiques :

démantèlement : mécanisme passif qui consiste à faire en sorte que le Moi précoce soit suspendu, cesse d'exister. Les manifestations pulsionnelles sont désintégrées et l'enfant ne ressent plus l'angoisse. Suspendre tout lien avec l'extérieur.

identification adhésive : forme d'identification où la surface de l'attitude et du comportement est réutilisée, mais vidée de sens. Mimétisme, accrochage à une sensation pour éviter l'angoisse de la chute. Contact corporel et psychique. A pour but d'éviter de disparaître.

-mécanismes de défense psychotiques :

clivage du moi, clivage du sujet :
Pour Freud, mécanisme de défense et état du moi qui en résulte, consistant dans le maintien en même temps de deux attitudes contradictoires et qui s'ignorent à l'égard de la réalité en tant qu'elle contrarie une exigence pulsionnelle. L'une de ces attitudes tient compte de la réalité, l'autre la dénie.

projection :
opération par laquelle un sujet situe dans le monde extérieur, mais sans les identifier comme tels, des pensées, des affects, des conceptions, des désirs, etc., croyant de ce fait à leur existence extérieure, objective, comme un aspect du monde.

introjection

idéalisation

mépris de l'Objet

triomphe

identification projective

identification introjective

régression

déni :
mécanisme psychique par lequel le tout petit enfant se protège de la menace de castration, il répudie alors, il désavoue, il dénie donc l'absence de pénis chez la fille, la femme, la mère et croit pour un temps à l'existence du phallus maternel.
(voire fétichisme)

forclusion :
dans déf. de déni, on trouve ceci : chez Lacan, terme utilisé pour rendre compte du processus en jeu dans les psychoses. Une entrée dans le dictionnaire mais pour l'instant incompréhensible.

-mécanismes de défense névrotiques

refoulement :
processus de mise à l'écart des pulsions qui se voient refuser l'accès à la conscience.

formation réactionnelle

isolation

déplacement

annulation rétro-active

retournement sur soi

renversement de la pulsion en son contraire

rationalisation

dénégation :
énonciation, sous une forme négative, d'une pensée refoulée, représentant souvent le seul mode possible de retour au refoulé, et à partir de laquelle Freud a élaboré une théorie relative à la constitution du moi.

sublimation

inhibition

[exercice en cours de rédaction]